topblog Ivoire blogs

31/08/2010

AFFAIRES ROMS

POLITIQUE - Le ministre de l'Intérieur s'exprimait lors d'un point presse sur les expulsions de Roms...Photo_France.jpg

«Faudrait-il que la France accueille toute la misère du monde?» La réponse de Brice Hortefeux est définitivement «non». Selon lui, «on ne s’installe en France que si l’on y a été invité». Un mois après le discours de Grenoble, le ministre de l’Intérieur a dressé, ce lundi après-midi, un premier bilan de son action estivale et justifié la poursuite de sa politique.



Martine Aubry épinglée

En tout, 128 campements illicites ont été démantelés et 979 Roms ont été arrêtés depuis le 28 juillet lors de ces opérations. La moitié d’entre eux a déjà regagné la Roumanie. L’autre moitié le fera par deux vols prévus les 14 et 30 septembre prochains. Des résultats jugés «conformes» aux attentes du chef de l’Etat. En guise de justification, Brice Hortefeux a sorti l’artillerie lourde. Selon Michel Gaudin, le préfet de police, la délinquance commise par des Roumains a augmenté de 259% en 18 mois à Paris. Et elle est surtout le fait de «mineurs de plus en plus violents».

Dans la balance du gouvernement, ces chiffres pèsent bien plus que les critiques du PS. Ainsi, au cours de sa conférence de presse, Brice Hortefeux n’a pas hésité à diffuser les photos d’un campement illicite près de Lille évacué la semaine dernière «à la demande de» Martine Aubry. «Au-delà des postures idéologiques, le principe de réalité l’emporte toujours», a-t-il raillé.

Les opérations vont se poursuivre

Même quand il concerne un membre du gouvernement. Car le matin même sur RTL, Bernard Kouchner a avoué «avoir pensé à démissionner» à cause de la polémique. «Mais il a réfléchi, il a discuté avec nous et il ne l’a pas fait», s’est encore félicité Brice Hortefeux.

Pour défendre les Français, leur droit de propriété et par «devoir moral», les «opérations vont donc se poursuivre dans les prochains mois», a promis le ministre qui doit justement recevoir le cardinal André Vingt-Trois à ce propos demain mardi. «Dans chaque Etat, il y a des lois. La France n’est pas un terrain vague!»




Source: 20minutes.fr

Les commentaires sont fermés.