topblog Ivoire blogs

14/01/2011

ANGOLA: José Eduardo Dos Santos possède une fortune de 31 milliards de dollars américains

225px-José_Eduardo_dos_Santos_3.jpgVoici le portrait du principal soutien au plan international de Laurent Gbagbo

La République populaire d'Angola possède une immense richesse minière, pétrolière et forestière. Malgré toute cette richesse, la population angolaise vit avec moins de 20 centimes d'euro par jour. L'Angola est le pays où la vie est la plus chère du monde.

Le président angolais José Eduardo Dos Santos, au pouvoir depuis 1979, reste le chef d'Etat d'un des pays les plus corrompus au monde. Nous avons décidé de mettre au clair la pratique de ce régime au grand jour, ici nous allons évoquer la richesse de la famille présidentielle.

José Eduardo Dos Santos possède une fortune de 31 milliards de dollars américains dans les banques européennes dissimulée dans plusieurs pays.

Ce président est associé au blanchiment d'argent, à la plus haute corruption et au détournement des fons du pétrole en provenance du territoire du Cabinda, un ancien protectorat portugais jusqu'à 1975. Alors en découvrant la richesse de cette famille, nous sommes stupéfaits car la famille de José Eduardo Dos Santos a un immense patrimoine immobilier en Europe : appartements, maisons, hôtels et villa achetées depuis qu'ils sont au pouvoir.

Des comptes banquaires fiscaux offshore ont été ouverts en Belgique, à Malte, au Luxembourg, à Hong-Kong et à Londres pour ne citer que ces pays.

Lire la suite

L'ANGOLA ROULE POUR LAURENT GBAGBO

José_Eduardo_dos_Santos_2.jpgAu plan international, le principal pays africain allié de Laurent Gbagbo dans la crise post-électorale ivoirienne reste l`Angola du Président Eduardo Dos Santos. Le gouvernement angolais a déjà fait savoir, dans un communiqué officiel, qu`il n`est pas favorable à une éventuelle intervention de l`ECOMOG en Côte d`Ivoire, la force d`intervention de la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest (CEDEAO). C`est vrai que le Ghana voisin a ouvertement déclaré son hostilité à une intervention de l`armée ouest-africaine pour contraindre Gbagbo à céder le pouvoir. Mais du côté de l`Angola, on fait fort et on entend participer à la riposte qu`organiserait le régime Gbagbo en cas d`une attaque de l`ECOMOG sur Abidjan. Selon le bimensuel ``La Lettre du Continent`` (LC) No 603 du jeudi 13 janvier 2010,

Lire la suite

11:29 Publié dans POLITIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : milan, crise, angola, civ